Running, Sport

Retour sur la Kayakinpy Adventure Race

octobre 16, 2015
kayakinpy_adeventure_race_completement_fraisy

Dimanche dernier je participais à la première édition de la Kayakinpy Adventure Race, course d’obstacles dans l’eau et sur terre organisée à Pau par l’association de sports d’eau vive Kayakinpy.

Ça faisait un moment que je vous rabâchais les oreilles avec mon envie de faire une course « commando ». Oui, moi je suis un peu maso sur les bords, j’aime la difficulté, la réussite est d’autant plus appréciée ! Et bien je suis désolée de vous annoncer que je ne suis pas prête d’arrêter. J’ai adoré, tant au niveau de l’ambiance que du parcours. Et pourtant, quand tu es en plein dedans tu te dis forcément à un moment donné  » mais qu’est ce que je fous là ? « . Moi, ça m’est arrivé quand je me suis retrouvée à me faire faire balancer la tête la première dans l’eau du gave qui ne doit pas excéder les 14 degrés je pense.

Avant d’aller plus loin je tenais à présenter la Kayakinpy Adventure Race, parce que l’organisation était vraiment au top et l’association mérite qu’on parle d’eux :-). On pourrait se demander « pourquoi une association de sport d’eau vive organiserait une course d’obstacle style « Mud Day » ? ». Pour la petite histoire, c’est à l’occasion d’une compétition qui se passait à Doubaï, que deux des kayakistes de l’association ont découvert ce concept qui était imposé aux sportifs locaux dans le cadre d’un stage de préparation. De retour en France, ils se sont lancés le défi d’organiser un événement similaire pour tous les kayakistes et les sportifs d’eaux vives de la région de Pau. La Kayakinpy Adventure Race était également ouverte au public mais autant vous dire que niveau répartition ils devaient être 90 %  de sportifs de haut niveau (exemple : champions du monde de kayak etc….) contre 10 % (peut être moins) de sportifs de tous niveaux. Enfin ça on s’en est rendu compte le jour J quand le speaker avant la course nous expliquait que la quasi totalité des participants faisaient partie de l’association. En tout cas, cette première édition qui a rassemblé une petite centaine de personnes (« quoi, c’est tout ? » …  » oui, pas besoin d’être 10 000 pour que ce soit génial ! « ) a été une vraie réussite, un super cadre (le terrain du Stade d’Eau Vive de Pau), un parcours très bien pensé, un staff dynamique, drôle et soudé, des lots intéressants, et surtout, un temps magnifique.

PS : pour les lots, vous comprendrez que je ne m’étale pas trop sur le sujet hein ?!? Je n’ai pas eu la chance de les voir de près moi …. 😉

Parlons un peu du parcours qui avait été tracé : les organisateurs nous annonçaient 10 km de course, je pense qu’ils ont un peu surévaluer la distance, sinon cela voudrait dire qu’on a fini un 10km avec obstacles en 36 min, on est trop des WARRIORS ! Mais passons, on ne leur en veut pas, on a quand même eu notre dose avec ChériChéri.

On a commencé par 3 / 4 km de course avec traversées de ruisseau, montées, descentes. On s’est retrouvé à ramper dans la boue sous un grillage, on s’est pris pour des chevaux le temps de sauter 2/3 obstacles dans un haras, puis on est revenu au niveau du Stade d’Eau Vive pour entamer une grande partie de l’épreuve dans l’eau (et la vase, oui c’est pas drôle sinon). J’aurais bien aimé savoir à combien elle était exactement l’eau parce que jusqu’à la taille ça va, on sent plus nos jambes mais bon, tant qu’on les voit avancer c’est que c’est bon signe. En revanche pour le haut du corps c’était un peu limite je trouve, mais bon si je suis en train d’écrire c’est que je suis toujours en vie donc c’était faisable. Nous sommes donc arrivés à l’entrée de la deuxième partie du parcours, on nous a donné des casques de protection et on est parti. On a dû remonter un chemin à moitié dans l’eau au bout du quel il fallait plonger le corps entier dans le bassin d’entraînement. Se sont enchaînées des glissades, une course et un peu d’escalade.

Ce que je n’ai pas trop apprécié en revanche, c’est le fait que les participants qui étaient devant nous, ne se rendant certainement pas compte du danger potentiel, on cru amusant de vouloir nous barrer la route au moment de traverser un bout du bassin d’entraînement sur des bouées de rafting renversés.Pour faire simple, ils s’étaient mis au milieu, sur un raft, ils nous ont jetés dans l’eau et se retrouver la tête la première dans une eau plus que froide ça fait un sacré choc. Bref ils ont fait ça une fois, deux fois et CheriCheri a été assez persuasif à la troisième tentative …. Je pense qu’ils ont compris qu’il valait mieux nous laisser passer …

kayakinpy_adeventure_race_completement_fraisy

Bref, une descente avec un hydro speed et la partie la plus dure se présentait à nous : le parcours de descente en kayak mais sans kayak et contre le courant. Je peux vous dire que dans ces moments là je suis contente que CheriCheri soit un troisième ligne en rugby car on peut dire qu’il a bien fait barrage au courant 😂😂😂. Enfin arrivés en haut du parcours, on s’est remis en course assez difficilement, mon lacet était défait mais clairement j’avais tellement les doigts gelés que je n’arrivais pas à les refaire. Quelques obstacles supplémentaires, des escaliers à descendre et à remonter, une montagne de rafts à passer et nous étions enfin au bout de cette belle aventure.

kayakinpy_adeventure_race_completement_fraisy

On a fini 2e couple mixte, 9e sur 25 duos et 23e sur 50 équipes (duo/solo). C’est plutôt pas mal on est fier de nous mais on est surtout trop content d’avoir partagé ce moment ensemble. Le sport c’est notre petit « truc » à nous ! ❤️

 

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply olympiabydiane octobre 16, 2015 at 7:58

    Trop cooool ça avait l’air génial !

    • Reply Marie La Fraise octobre 16, 2015 at 8:01

      Ouiiii c’était top j’espère que le Mud Day posera ses valises à Bordeaux j’ai bien envie de tester ça pour ma prochaine course à obstacles ☺

  • Reply La SoMad Bombannes, course à obstacle hyper fun | Completement FraisyCompletement Fraisy avril 15, 2016 at 8:32

    […] seule course de ce genre, la KayakInPy Adventure Race sur 7km dont je vous avais fait le résumé ici. Bref, difficile de faire un choix alors quand on me le sert sur un plateau je n’hésite […]

  • Leave a Reply