Bien-être

Le bien-être par l’art thérapie, on y croit ?

décembre 9, 2015

Cela fait quelques mois que je n’avais pas abordé des sujets autres que sur les thèmes du sport et de la cuisine sans gluten. Un peu de changement ça fait du bien vous ne trouvez pas ?

Aujourd’hui nous allons parler d’un sujet bien-être. Vous avez sûrement déjà croisé les nouveaux ouvrages à la mode que l’on trouve à la Fnac ou en grande surface, les mandalas « art thérapie ». Ma vie professionnelle me donne pas mal de stress et d’anxiété et je suis constamment à la recherche de petits coups de pouces pour détendre mon corps et mon esprit. J’ai longtemps hésité avant de me lancer à tester cette nouveauté. Premièrement parce que je me souviens qu’étant petite ma maman imprimait des modèles, dessiner un mandala ne coûtait donc pas plus que quelques centimes. Pour acquérir l’ouvrage disponible à la Fnac il faut dépenser aux alentours de 15€. Je me suis donc d’abord dit que c’était un bon coup commercial (je le pense toujours d’ailleurs). Après réflexion, j’ai quand même decidé d’en acheter un exemplaire afin de vivre l’expérience à fond et surtout pour pouvoir étayer mes propos dans cet article.

Avant d’aller plus loin, arrêtons nous d’abord sur l’art thérapie. Cet accompagnement thérapeutique est basé sur la production d’œuvres artistiques (dessin, musique, théâtre, etc.). Plus qu’un ensemble de mandalas à gribouiller, l’art thérapie est, selon les spécialistes, un réel remède pour lutter contre un mal physique ou psychologique dont souffre un patient.  Mais d’où vient ce concept ? D’Adrian Hill, un peintre britannique qui contracta la tuberculose en 1938. Alité, il dessinait chaque jour les objets à portée de main dans le sanatorium dans le quel il était. Il affirmera que le dessin lui a permis de contribuer à sa guérison et développera l’art thérapie dans de nombreux hôpitaux  par la suite.  Puis, le concept sera démocratisé dans le monde entier. Evidemment, je fais court car mon article ne peut pas faire 10 pages, mais si vous souhaitez en savoir un peu plus, je vous invite à découvrir les nombreux sujets présents sur la toile.

Art-thérapie-papillon-complètement-fraisy

Art-thérapie-complètement-fraisy

L’art thérapie est donc basé sur la retranscription de ce que nous avons au fond de nous même sur un bout de papier, une mélodie, une tirade, etc. Ce que propose les Editions Hachette ne correspond donc pas tout à fait à la définition. Cependant, à travers les différentes formes déjà pré-dessinées, c’est à nous que revient de donner l’allure finale de la réalisation.

Art-thérapie-Hachette-complètement-fraisy

Pour ma part, je dessine depuis que je suis enfant, cela m’a toujours permis de m’évader mais avec la vie active j’ai simplement mis au placard ce passe temps que j’aimais tellement (tiens, d’ailleurs en écrivant ça me donne envie de m’y remettre 🙂 ). Me replonger dans des mandalas et utiliser des crayons de couleurs pour donner vie à un dessin vierge m’a vraiment fait du bien. C’est bête mais je suis sure qu’on a tous gardé notre âme d’enfant quelque part au fond de nous et je pense que c’est à travers ce type d’activité que l’on peut oublier un instant l’anxiété et le stress que nous vivons au quotidien.

Pas besoin de dépenser 15 euros, imprimez vous une vingtaine de mandalas, faites en un par jour sur une période de votre choix.

Je vous invite à essayer, et me donner votre avis sur ce sujet.

A très vite mes petites fraisouilles.

 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Maïlys / La secouée du bocal décembre 9, 2015 at 11:50

    Moi aussi je fais du sport, je mange sans gluten et je pratique l’art thérapie ! Haha !

    De mon côté je ne colorie pas, c’est bête mais j’ai du mal à associer les couleurs…
    Je fais de la musique, je crée des bijoux et je dessine façon « zentangle ».
    Et en écrivant je me rend compte que j’ai énormément dessiné après l’annonce de la maladie, je passais des journées à ça… coïncidence ?
    C’est un autre bon moyen de se vider la tête, de ne penser à rien… et ça fait du bien !

    • Reply Marie La Fraise décembre 9, 2015 at 1:00

      Coïncidence, je ne pense pas non, c’était ta manière à toi de surmonter le changement, j’ai tendance à en faire de même. Ha top tu fais quoi comme instrument toi?

    Leave a Reply