Running, Sport

Objectif semi marathon de Bordeaux, bilan à mi-parcours

mars 16, 2016
préparation running semi marathon de Bordeaux_Complètement_Fraisy

Cette semaine j’ai entamé la 5e semaine de ma préparation pour le semi marathon de Bordeaux. Cela signifie que j’ai déjà effectué la moitié du programme et je suis trop contente d’être arrivée jusque là. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir mes impressions après chaque séance et contrairement à mon premier programme de semi marathon, je vis celui-ci beaucoup plus difficilement. Pourquoi ? Je pense que chaque période de l’année est différente, je m’entrainais en short et t.shirt pour le semi marathon de Pau, je lutte entre le bonnet, le kawé, le froid et les maladies de l’hiver pour le semi marathon de Bordeaux.

Un objectif running plus ambitieux

Pour ce deuxième semi marathon j’ai eu envie de mettre la barre un peu plus haute en choisissant un programme censé m’amener à 1h55. Franchement je ne me rendais pas compte mais gagner 9 min sur mon chrono ce n’est pas si facile que ça. Les 3 premières semaines ont été assez compliquées, fatigue, manque d’énergie, et pour couronner le tout, j’ai attrapé la gastro, la bronchite et la grippe…autant vous dire qu’il y a deux semaines j’étais très pessimiste quant à l’atteinte de cet objectif. Après une semaine d’arrêt totale d’activité sportive pour essayer de guérir j’ai repris mes entraînements et je dois dire que ce break m’a fait beaucoup de bien. J’ai retrouvé l’énergie qui me manquait depuis le début et je retrouve petit à petit l’espoir d’atteindre mon objectif.

Un programme running axé sur le fractionné

Pour mon premier semi marathon j’avais opté pour un programme basé sur la VMA, je n’avais clairement pas autant de fractionné dans mes séances. Pour celui-ci, le fractionné représente deux tiers de la préparation, c’est énorme non ? L’effort et la progression sont travaillés différemment, c’est intéressant de pouvoir le faire, je pourrai comparer les deux programmes une fois terminés. Une chose est sûre, les séances sont beaucoup plus fatigantes et font intervenir mon mental trop souvent à mon goût 😉

Une motivation toujours présente

Je ne m’en pensais pas capable et jusqu’à maintenant je ne me considérais pas comme une runneuse une vraie de vraie, mais je le dis je suis fière de ce que je suis en train de réaliser. J’ai choisi ce semi marathon parce qu’il me plaisait mais aussi parce que la préparation se faisait en plein hiver, période à laquelle on a tendance à réduire l’effort et laisser un peu plus de place à la flemmardise. Cette année qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse froid je n’ai pas zappé une seule séance programmée, ça peut paraitre con mais je suis trop contente et ça me motive encore plus à aller jusqu’au bout.

préparation running semi marathon de Bordeaux_Complètement_Fraisy

Bilan de ces quatre premières semaines de préparation pour le semi marathon de Bordeaux :

Beaucoup de difficulté à commencer mon programme, j’ai l’impression d’être un peu en dessous du niveau que je vise mais je ne vais rien lâcher.

Objectif N° 1, courir le semi marathon de Bordeaux en moins de 2h, je ferai tout pour y arriver.

Objectif N° 2, courir le semi marathon de Bordeaux en 1h55, ce sera la cerise sur le gâteau.

Et puis n’oublions pas, on court pour le plaisir avant tout (moi en tout cas), alors le plus important est de se faire plaisir dans l’effort !

Et vous, où en êtes vous de vos préparations respectives ? Une perte de motivation ? De bonnes sensations ?

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Dreyliciouss mars 16, 2016 at 4:58

    Yes tu tiens bon et ca c’est top !
    Bravo !
    Tu arriveras preparee et sereine a ce semi marathon 😉

    • Reply Marie La Fraise mars 17, 2016 at 11:33

      Merci Audrey, préparée oui sereine c’est encore à confirmer, mais j’irai jusqu’au bout 🙂

  • Reply Elodie (Healthy et happy) mars 17, 2016 at 6:19

    Et ben, l’hiver ne t’as pas épargnée! Mais tu tiens bon ce qui est bon signe. Ça veut dire que le mental et l’envie sont là malgré tout!
    Courage pour la fin de la prépa! Perso après celui de Paris, je cherche déjà mon prochain challenge 😉

  • Reply Elodie avril 1, 2016 at 9:49

    Dur pour moi aussi … Je suis beaucoup tombé malade, je me suis blessé et je n’ai donc pas pu effectuer toutes mes séances de préparation :/ à une semaine du semi, clairement je flippe, non pas de ne pas tenir au niveau du souffle car lors de ma session 1h45 le souffle tenait bien mais les jambes … c’est une autre histoire. Je pense clairement finir ce semi au mental sur les 5 derniers kilomètres et mon objectif de le terminer en 2h me semble un peu loin mais je vais faire tout ce que je peux parce qu’au final, pour mon premier semi, l’essentiel c’est surtout de le finir sans être à bout de force et en prenant du plaisir. Et puis se préparer seule pour ce challenge c’est dur aussi. La motivation je dois la piocher en moi et des fois quand on est fatigué, qu’il peut et qu’il fait froid ben ce n’est pas facile de se motiver à bouger. Mais je serai fière de l’avoir fait en repoussant sans cesse mes limites. Rendez-vous dans une semaine pour les résultats 😉

    • Reply Marie La Fraise avril 1, 2016 at 12:15

      Que dire de plus à ton commentaire tu as tout dit. Et je partage ton point de vue sur le fait de preparer seul ce type de challenge on ne peut compter que sur soi et si le mental ne suit pas personne ne nous pousse au cul pour finir notre séance. Bonne fin de préparation à toi ne te mets pas la pression pour ton premier le principal est de le finir ! courage ça va le faire

    Leave a Reply